Etude de phase II multicentrique
Investigateur coordinateur : Dr Marie-Thérèse Rubio
Promoteur : AP-HP - DRCD

L'allogreffe de sang placentaire (CBT) est une immunothérapie potentiellement curative dans les hémopathies malignes dont les hémopathies myéloides à haut risque. Chez l'adulte. un taux de mortalité non liée à la rechute (NRM) de 40% observé après CBT réalisées avec un conditionnement myéloablatif a conduit au développement de CBT avec des conditionnements à intensité réduite (RIC). Le précédent protocole national français de RIC CBT (protocole Minicord - NCT00797758) avait en effet montré une réduction de la NRM mais un risque élevé de rechute (>30% à un an). Le développement de conditionnements à toxicité réduite (RTC), plus intensifs que les RIC, pourrait permettre d'améliorer les résultats en maintenant une NRM acceptable tout en réduisant le risque de rechute. Par ailleurs, la problématique de non prise des CBT doit être considérée. Les RIC CBT semblent nécessiter une irradiation corporelle totale à faible dose et/ou de serum anti-lymphocytaire (SAL) pour limiter ce risque. Dans le cadre d'allogreffes de cellules souches périphériques mobilisées par G-CSF, il a été établit que l'association de Fludarabine, SAL and doses intensifiées de Busulfan iv (9.6 mg/Kg total dose) (ClinicalTrials.gov Identifier: NCT00841724) peut être utilisée comme conditionnement à toxicité réduite. Il est cependant possible que ce conditionnement ne permette pas une prise de greffe de cellules de sang placentaire optimale. Le Thiotepa est un agent alkylant radiomimétique ayant une activité anti-leucémique, passant la barrière neuroméningée et favorisant la prise de greffe de cellules souches hématopoiétiques. Il a été associé à divers conditionnements de greffe sans en augmenter la toxicité, tout en favorisant la prise de greffe et réduisant potentiellement le risque de rechute. Nous proposons dans cette étude donc d'évaluer de manière prospective dans une cohorte de patient adulte présentant une hémopathie maligne à haut risque l'intérêt d'une allogreffe de sang placentaire avec un conditionnement à toxicité réduite associant Thiotepa, fludarabine, Busulfan IV et SAL.

Terminée
Back to Top
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de statistiques
Le Cron démarre